Les Siècles

Formation unique au monde, réunissant des musiciens d’une nouvelle génération, jouant chaque répertoire sur les instruments historiques appropriés, Les Siècles mettent en perspective de façon pertinente et inattendue, plusieurs siècles de création musicale.

Les Siècles sont en résidence à l’Atelier Lyrique de Tourcoing, dans le département de l’Aisne, en région Hauts-de-France, artiste associé à la Cité de la Musique de Soissons. L’orchestre est artiste en résidence dans le Festival Berlioz à La Côte Saint-André et au Théâtre-Sénart, artiste associé au Théâtre de Nîmes, au Théâtre du Beauvaisis, scène nationale et dans le Festival Les Musicales de Normandie.

Les Siècles se produisent régulièrement à Paris (Philharmonie, Opéra-Comique). Sénart, Nîmes, Amiens, Caen, Royaumont, Aix-en-Provence et sur les scènes internationales de Londres (BBC Proms, Royal Festival Hall), Amsterdam (Concertgebouw), Berlin (Konzerthaus), Bremen, Bruxelles (Klara Festival), Bucarest (Enescu Festival), Wiesbaden, Cologne, Luxembourg, Tokyo, Shangai, Pékin, Essen…

Leurs enregistrements des trois ballets de Stravinsky (L’Oiseau de FeuPetrouchka et le Sacre du Printemps) ont remporté le Jahrespreis der Deutschen Schallplatten Kritik et ont emporté le prix Edison Klassiek aux Pays-Bas. En mars 2017, Les Siècles intègrent le label Harmonia Mundi et entament une intégrale de la musique orchestrale de Ravel. Leur deux premiers enregistrements (Daphnis & Chloé & Ma Mère l’oye) connaissent un succès critique international. En 2018, ils remportent la Victoire de la Musique Classique avec Sabine Devieilhe et l’album Mirages. Leur disque Debussy sorti en décembre 2018 est Choc de Classica et élu disque de l’année par le site Presto Classical. En 2018 Les Siècles remportent le Gramophone Classical Music Award avec Daphnis & Chloé. Il s’agit à nouveau en 2019 du seul orchestre français sélectionné en vue de l’obtention de ce prix.

François-Xavier Roth and his marvellous period instrument band Les Siècles took an extra step toward musical authenticity. Les Siècles think as one, feel as one. They even bow to the audience as one, with an elegance uniquely French.
THE TIMES

There may be countless period-instrument orchestra nowadays, but Les Siècles is a very distinctive one. Fascinating !
THE GUARDIAN

De historische instrumenten, waar dit orkest zo’n furore mee maakt, kleuren Moessorgski’s muziek op briljante wijze.
The historical instruments with which this orchestra is creating such a furore, colors Mussorgsky’s music in a brilliant way.
DE VOLKSKRANT

The French chamber orchestra, Les Siecles, with its electric conductor Francois-Xavier Roth, is one of the most exciting period orchestras on the planet.
Seek them out if you do not know them. They will open your ears !
THE HERALD SCOTLAND

Une Merveille, je vous dis !
CLASSICA

Une vraie jouissance sonore tout simplement.
FRANCE MUSIQUE, RELAX, Lionel Esparza

Ein Dirigent, der sich aufs Universalistendasein spezialisiert hat: Klingt widersprüchlich, ist aber nur konsequent, wenn man so vielseitig, so wach und aktiv ist wie François-Xavier Roth. (…) Das von ihm begründete französische Originalklang-Ensemble Les Siècles hat er nebenbei zu internationalem Erfolg geführt.
Joachim MISCHKE für den EHRENPREIS 2020 DER DEUTSCHEN SCHALLPLATTENKRITIK

L'Equipe

Enrique Thérain
Délégué général

D’où viens-tu ?
Du Pays de Bray en Normandie, chez les vikings

Quel est ton parcours ?
A l’école primaire de Criquiers avec mon papa instituteur, collège à Aumale, lycée à Forges-les-Eaux, Prépa Maths Sup au lycée Corneille à Rouen, Ecole Centrale Paris, Académie de Musique des Grandes Ecoles et Universités, Les Siècles & Les Musicales de Normandie…
Et important, quand j’ai 10 ans, un monsieur de mon village, Francis Pinguet, qui vient voir mes parents et leur demander si çà leur dit que j’apprenne la musique et le chant avec lui gratuitement…

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Il y en a tellement : Le Sacre à Nîmes, les Proms, la Colombie, Venise, les concerts avec la Jeune Symphonie de l’Aisne, les concerts Playing for Philharmonie, les fêtes mythiques de Shanghai, Nîmes, Paris… Je ne peux pas choisir !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Le Mer de Debussy par…

Le compositeur ou la compositrice avec qui tu aimerais dîner…
Mozart

Si tu n’étais pas délégué général des Siècles, tu serais…
Ingénieur dans les énergies renouvelables ou directeur d’une centrale nucléaire

DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL

Enrique THÉRAIN
Tél. +33 (0)6 20 64 32 91
lessiecles@gmail.com

Lucie Pierron
Administration – Assistante de François-Xavier Roth

D’où viens-tu ?
De Pau ! Pyrénées-Atlantiques !

Quel est ton parcours ?
Du piano, du chant dans le choeur d’enfants de l’Opéra de Bordeaux, de la littérature, de l’Histoire, de la sociologie, du management culturel et un petit peu de radio.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Les concerts à Granada qui commençaient à 22h00, alors que la chaleur tombait et que les hirondelles tournaient autour de la salle à ciel ouvert au coucher du soleil.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Harnoncourt, Berliner Philharmoniker : Schubert Mass n°5.

Le compositeur ou la compositrice avec qui tu aimerais dîner…
Schumann

Si tu n’étais pas administratrice de production aux Siècles, tu serais…
Une concierge clef d’or dans un grand hôtel Parisien !

ADMINISTRATION – ASSISTANTE DE FRANÇOIS-XAVIER ROTH

Lucie PIERRON
Tél. +33 (0)6 16 58 78 80
lucie.lessiecles@gmail.com

Anouche Allain
Production

D’où viens-tu ?
Je n’ai pas vraiment mes racines quelque part… Je suis née à Paris puis ai vécu à Erevan, Olomouc, Varsovie, Tunis et Besançon. 

Quel est ton parcours ?
Après hypokhâgne, j’ai étudié la littérature moderne jusqu’au master. Pour compléter ma formation, j’ai également un master en droit et administration de la culture. 

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles… 
La grande tournée Nijinsky en Chine puis au Japon

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Al bint El Chalabiya de Fairouz 

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner… 
à l’époque j’aurais aimé avec 
Georges Delerue 

Si tu n’étais pas …, tu serais… C’est un peu ce que l’on cherche toute sa vie ! J’essaie de cheminer en cherchant la stimulation et en me reconnaissant dans ce que j’entreprends. 

PRODUCTION

Anouche ALLAIN
Tél. +33 (0)6 20 24 05 64
anouche.lessiecles@gmail.com

Vincent Pépin
Actions pédagogiques et sociales

D’où viens-tu ?
J’ai grandi dans le département du 94, à quelques mètres à pied du conservatoire de Chennevières-sur-Marne.

Quel est ton parcours ?
J’ai suivi une formation de management culturel à Nantes, tout en développant divers projets d’arrangements et de composition.

J’ai ensuite travaillé en communication dans différentes institutions culturelles (musiques actuelles, musées, radios), avant de prendre la responsabilité des actions pédagogiques et sociales de l’orchestre Les Siècles.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Mon meilleur souvenir avec l’orchestre Les Siècles fut en août 2019, lors de la production de la Prise de Troie (première partie des Troyens de Berlioz), à la Côte Saint-André, dans le cadre du Jeune Orchestre Européen Hector Berlioz. L’accomplissement en feu d’artifice de plusieurs mois de travail !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
L’album Sylva, de Snarky Puppy et le Metropole Orkest : un subtile mélange de musique symphonique et de jazz ; une oeuvre au carrefour des mes amours musicales !

Le compositeur ou la compositrice avec qui tu aimerais dîner…
Sans hésitation, Maurice Ravel, pour qu’il me dévoile ses plus grands secrets d’orchestration.

Si tu n’étais pas chargée de communication aux Siècles, tu serais…
Si je n’étais pas chargé des actions pédagogiques et sociales de l’orchestre Les Siècles, je serais compositeur / arrangeur… C’est d’ailleurs déjà mon autre profession…

ACTIONS PÉDAGOGIQUES ET SOCIALES

Vincent PÉPIN
Tél. +33 (0)6 46 77 54 17
vincent.lessiecles@gmail.com

Zoé Broggi
Communication

D’où viens-tu ?
De Strasbourg

Quel est ton parcours ?
Une prépa HEC, une licence de droit puis un master à Sciences Po Lyon, un peu d’histoire de la musique au CNSM de Lyon ; parallèlement, du piano et du violoncelle en amateur depuis… longtemps !

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le dernier concert avant confinement à Versailles, les symphonies de Beethoven dans un Opéra Royal sans public, retransmis en direct : extrêmement émouvant et marquant

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Les Sonates de Scarlatti par Lucas Debargue et le Ballet Royal de la Nuit par l’Ensemble Correspondances

Le compositeur ou la compositrice avec qui tu aimerais dîner…
Chostakovitch

Si tu n’étais pas chargée de communication aux Siècles, tu serais…
Libraire

COMMUNICATION

Zoé BROGGI
Tél. +33 (0)6 48 71 55 11
zoe.lessiecles@gmail.com

Helena Lescoat
Partitions

D’où viens-tu ?
Cracovie, Pologne

Quel est ton parcours ?
Je suis violoniste baroque, j’habitais à Bruxelles pendant 9 ans où j’ai travaillé à la bibliothèque du Conservatoire Royal. Je suis également professeur de vinyasa et hatha yoga. Et je la chance de travailler dans ces trois métiers en même temps. 

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Mon aventure vient de commencer donc c’est pour bientôt !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Le Sacre du printemps de Siècles et Il fasolo de Poème Harmonique.

Le compositeur ou la compositrice avec qui tu aimerais dîner…
Pandolfi Meali parce qu’il avait un sacré caractère! 

Si tu n’étais pas chargée de communication aux Siècles, tu serais…
Je suis très bien telle quelle !

PARTITIONS

Helena LESCOAT
Tél. +33 (0)9 81 78 67 07
helena.lessiecles@gmail.com

RÉGIE GÉNÉRALE

Julien CHEVALLEY

PRÉSIDENT

Pierre CHARVET
pierre.charvet@radio-france.fr

Les Musiciens

Violons

François-Marie Drieux
violon solo

D’où viens-tu ?
De la fin de la terre, en Bretagne

Quel est ton parcours ?
Le chemin n’est pas droit, sinueux ou chaotique, c’est simplement le chemin

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Il en reste tellement à venir ! Un moment inoubliable entre tant d’autres : le silence avant la musique au Tokyo Opera City Concert Hall.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Les Variations Goldberg

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Beethoven… en espérant qu’il soit d’humeur loquace ce jour là !

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Diplomate, au Quai d’Orsay ou quelque part dans le monde ! Certaines des qualités nécessaires aux deux fonctions se rejoignent…

François-Marie Drieux
solo

Jan Orawiec
deuxième solo

D’où viens-tu ?
Pologne

Quel est ton parcours ?
Académie Supérieure de S.Moniuszko à Gdansk (Pologne)J.Kaliszewska. ,CNSM de Paris, B.Garlitsky, Hochschule de Saarbrucken M.Vangerov

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Ils sont multiples bien sûr! mais je porte particulièrement dans mon cœur les concerts avec les collaborateurs de la Société Generale car l’aspect de partage et de transmission avec les amateurs ajoute une dimension encore plus particulière.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Sacre du printemps de Stravinsky

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Trop dur de choisir …! J.S Bach,F.Chopin ,Mahler……etc ……

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Comédien

Jan Orawiec
deuxième solo

Martial Gauthier
chef d’attaque des seconds violons

D’où viens-tu ?
Saint-loup de Varennes, un petit village bourguignon près de Chalon sur Saône, bien connu des photographes puisque c’est là que Nicéphore Nièpce a inventé la photographie en 1822 !

Quel est ton parcours ?
Débuts à l’ENM de Chalon sur Saône avec Narey Muller un professeur qui a eu l’intelligence de me laisser jouer tel un gaucher. Une rencontre décisive avec Ivry Gitlis à 13 ans qui me donne envie de devenir violoniste. Exil à 15 ans au CNR Grenoble avec Flora Elphège-mes plus belles années d’étude. Un an d’errance au CNR de Boulogne avant de rentrer au CNSM de Paris dans la classe de Gérard Jarry, un immense musicien qui a, lui aussi accepté contre l’avis de ses collègues de faire travailler un gaucher ! Sortie avec les honneurs et viennent ensuite 10 années de mariage à 4 avec la création du quatuor Castagneri et l’enseignement à Chalon sur Saône ! Magnifiques souvenirs : Concours internationaux, Cycle de perfectionnement au CNSMDP avec Michel Strauss, Masterclasses ProQuartet, belles salles, rencontres inoubliables avec Dutilleux, Jessy Normann, Léon Fleisher, tous les grands noms du quatuor (Amadeus, Berg, LaSalle, Cleveland, Tokyo, Talich…). Séparation du quatuor en 2004 et le téléphone sonne en juillet 2006 : Un homme qui parle une langue étrange (en fait le français ultra-rapide) m’appelle de la part de F.X Roth et me propose l’aventure avec Les Siècles. Hésitation, coup de fil de F.X et bingo je pars à Cambrai pour le début de l’aventure ! Et voilà, j’y suis toujours !

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Formidable élan de solidarité pour sauver une tournée en Italie pour laquelle nous avons dû aller à Venise en bus de nuit, pour jouer le lendemain sans notre chef qui était resté bloqué en Allemagne. L’irruption d’un volcan islandais avait cloué tous les avions au sol ! Aucun autre orchestre n’aurait accepté de voyager et de faire un concert dans ces conditions !!
Evidemment, le Sacre du printemps aux arènes de Nîmes avec Pina Bausch et le concerto de Ravel avec Jean-Philippe Collard.
Je peux dire aujourd’hui, le concert à l’opéra de Versailles devant une salle vide à cause de l’épidémie de Coronavirus….

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Quatuor Amadeus : La Jeune fille et la mort.

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Beethoven!

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Inventeur

Martial Gauthier
chef d’attaque 2nd violons

Amarillys Billet

D’où viens-tu ?
Clermont-Ferrand

Quel est ton parcours ?
Petits Lu Nantais, Sainte-Maure de Touraine, Tarte aux pralines de Lyon, Macarons Parisiens

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Sacre !
-aux Prom’s: 8000 personnes dans une salle démente et un silence absolu !
-à Nîmes avec la Compagnie Pina Bausch: choc esthétique !
-à Tokyo: à la fin du dernier concert d’une tournée en Asie, le public debout ne quitte plus la salle…

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Je peux en prendre deux ? Allez dis oui…

Grands Motets » de Mondonville par Les Arts Florissants
Both Sides Now de Joni Mitchell

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Beethoven!

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Inventeur

Amaryllis Billet

Laure Boissinot

D’où viens-tu ?
Angevine d’origine, puis parisienne et marseillaise

Quel est ton parcours ?
Après des études musicales à Angers, Paris et Rotterdam, mon activité musicale se partage entre musique de chambre (sonate), orchestre et enseignement. Les deux ensembles avec qui je travaille régulièrement depuis la fin de mes études sont Les Siècles et l’Orchestre de la Garde Républicaine.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Il y en a beaucoup, mais musicalement je dirai le concert avec la 1ère symphonie de Mahler à la Philharmonie de Paris et aussi la série avec Daphnis et Chloé. Et humainement, le bal trad à l hôtel de Shanghai 🙂

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Bach, les variations Goldberg…et les Bee Gees:-)

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Ravel pour sa musique et sa personnalité anticonformiste

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Dans un métier qui fait partager les beautés de notre planète et qui peut aider à la protéger. Aider à la rédaction de « éco-guides touristiques » par exemple…

Laure Boissinot

Caroline Florenville

D’où viens-tu ?
Paris

Quel est ton parcours ?
Danse classique et violon au CRR de Paris puis perfectionnement violon à la Guilhall School of London.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Sacre du printemps Pina Bausch aux arènes de Nîmes
Le second mouvement du Concerto pour piano en sol de Ravel avec Jean Philippe Collard

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Claude Nougaro live au Zénith de Paris

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Sergei Prokofiev

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Danseuse

Caroline Florenville

Julie Friez

Catherine Jacquet

D’où viens-tu ?
Je viens du Périgord Vert

Quel est ton parcours ?
Des débuts à l’école de musique de Périgueux, puis le CRR de Bordeaux chez Micheline Lefebvre, et le CNSM de Paris chez Gérard Poulet avec un 1er prix de violon à l’unanimité. A travers la création, le spectacle vivant et la musique contemporaine, le mélange des genres et des esthétiques, mon chemin est multiple. J’ai toujours aimé créer des passerelles entre les arts, favoriser la richesse des rencontres artistiques et humaines.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Il y en a eu plusieurs…..Fantastiques !
Les souvenirs les plus proches : les 2 concerts à l’Alhambra à Grenade : magie et poésie de l’Instant ; le concert avec Tabea Zimmermann à la Philharmonie de Paris : nous étions en osmose totale. Les 1eres Prom’s des Siècles pour les 10 ans de l’orchestre….et tant d’autres ! Des fous-rires aussi…Mooooahhhh !!!!

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
La Messe en Si de J.S Bach

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Luciano Bério

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Médecin holistique

Catherine Jacquet

Matthieu Kasolter

D’où viens-tu ?
Oyré, un petit village du Poitou en bordure de foret.

Quel est ton parcours ?
Je débute le piano à 6 ans puis le violon à 9 au conservatoire de Châtellerault.
Je passe par le CRR de Tours, conservatoire du 12ème de Paris et le CNSM de Lyon.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
La première répétition de l’Oiseau de feu de Stravinsky (pour le centenaire de la création)
Cela a été une véritable révélation pour moi sur l’évidence du projet des Siècles.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Les variations Goldberg de Bach par Glenn Gould (version 1981)

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Beethoven

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Un artisan….luthier, ébéniste, sculpteur?

Matthieu Kasolter

Arnaud Lehmann

D’où viens-tu ?
Nancy en Lorraine (les bergamotes) et Besançon en Franche-Comté (le comté, le vin d’Arbois, et la cancoillotte)

Quel est ton parcours ?
Parcours entre le conservatoire de Besançon, le Conservatoire National Supérieur de Paris et le Centre of Arts à Banff au Canada où il faisait vraiment glacial (-38°). J’y ai rêvé du conservatoire de Marrakech !!

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Il faut ne faut en choisir qu’un … difficile.. il y en a tellement ! Alors Arène de Nîmes avec les danseurs de Pina Bausch dans le Sacre du Printemps

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
La symphonie fantastique par …. Les Siècles en parfaite objectivité

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Wolfgang Amadeus (car le dîner avec Graciane Finzi a déjà eu lieu)

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Avocat…

Arnaud Lehmann

Jérôme Mathieu

D’où viens-tu ?
Paris

Quel est ton parcours ?
CNR Sup de Paris avec Roland Daugareil
Classe du quatuor Ysaÿe à Paris
Royal academy of London avec Maurice Bassoon

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Sacre du printemps dans les arènes de Nîmes avec la compagnie Pina Bausch

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Les variations Goldberg de Bach

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Mozart

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Inspecteur à Scotland Yard

Jérôme Mathieu

Thibaut Maudry

D’où viens-tu ?
De Roanne, entre Lyon et Clermont-Ferrand, terre de gastronomie…et de basketball

Quel est ton parcours ?
Petite école associative jusqu’à mes 15 ans, avec un professeur génial que je me fais le plaisir de citer ici parce que je lui dois énormément : Tigran Toumanian… puis CRR de Lyon ,CNSM de Paris, et beaucoup d’aventures de musique de chambre au milieu de tout ça.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
On rentre dans le dur au niveau des questions… Mais à chaque fois que j’y repense, le récital avec Sabine Devielhe à la Philarmonie me revient toujours ! Un répertoire où l’orchestre est dans ses chaussons et une immense artiste, c’était 2h de frissons !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
« Fantaisie militaire » d’Alain Bashung

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Un petit tête à tête avec Rossini, je suis sur que le dîner aurait été bon 🙂 

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Commentateur sportif, je peux disserter des heures sur une décision arbitrale sans le moindre problème.

Thibaut Maudry

Simon Milone

D’où viens-tu ?
d’Albi, Tarn, 81

Quel est ton parcours ?
Toulouse – Paris – Bruxelles

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Concert au Proms avec Le Sacre, mais tellement d’autres …

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Il y en a trop … 😉

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Berlioz et/ou Debussy

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Dans la culture, ou médecin

Simon Milone

Sébastien Richaud

D’où viens-tu ?
Du fin fond des montagnes des Alpes du sud…

Quel est ton parcours ?
Atypique pour le fin fond des montagnes des Alpes du sud…

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
L’Oiseau de feu à la cité de la musique de Paris.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
First Time! The Count Meets the Duke.

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Beethoven. J’ai beaucoup de questions à lui poser, et je sais que j’en aurais pas les réponses !

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Photographe, menuisier, réalisateur…il y a tellement de choses à faire !

Sébastien Richaud

Laëtitia Ringeval

D’où viens-tu ?
A marché, a beaucoup marché…des Hauts de France jusqu’au bas Montreuil.

Quel est ton parcours ?
La base: conservatoire, stage, conservatoire, stage, conservatoire, des prix de pleins de trucs, (comme le bac, ça sert à rien) des concours (quelle idée ), pleins d’xp et enfin de la vie musicale avec les Siècles dès 2004.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
La décision collective de prendre le bus de nuit pour Venise à cause de l’irruption islandaise.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Aretha Franklin

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Le tête à tête bof…du coup, Beethoven, Ravel et Stravinsky.

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Bricoleur, maçonne.

Laëtitia Ringeval

Rachel Rowntree

D’où viens-tu ?
Newbury, petite ville en Angleterre!

Quel est ton parcours ?
Après avoir étudié la Musicologie et l’Histoire de l’Art à Cambridge, j’ai passé un an avec Southbank Sinfonia et j’ai complété mes études avec la formation à Saintes et le Jeune Orchestre Atlantique. C’était la que j’ai rencontré François-Xavier and the rest is history! Treize ans plus tard avec Les Siècles, je suis toujours en France!

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Trop difficile d’en choisir un! Soit Café Muller et le Sacre à Nîmes ou l’Histoire du Ballet aux Proms.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Mendelssohn Élias de Paul McCreesh

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
James MacMillan

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Petite, je voulais être correspondante de guerre ou infirmière

Rachel Rowntree

Jin Hi Paik

 

D’où viens-tu ?
3ème Planète, plus précisément PARIS

Quel est ton parcours ?
Violoniste, élève de Gérard Poulet, Alexandre Brussilovsky et Boris Garlitsky au CNSMDP.
Participant à de nombreux concerts et tournées au sein des Orchestres Parisiens, Jin-hi Paik joue sous la direction des plus grands tels Sir Colin Davis, Pierre Boulez, Armin Jordan, Ton Koopman, Leon Fleisher, Myung-Whun Chung, Vladimir Fedosseyev, Emmanuel Krivine.. et accompagne les plus grands solistes tels Martha Argerich, Tabea Zimmermann, Natalia Gutman, Bernarda Fink, Mischa Maisky, Gregory Sokolov.. ou Peter Gabriel !
Très impliquée dans les groupes émergents dès sa sortie du Conservatoire, elle intègre Les Dissonances, l’Orchestre de Chambre Pelléas puis l’Orchestre Les Siècles et le Cercle de l’Harmonie.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Notre premier Festival des Proms avec Le Sacre du Printemps

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Symphonies de Brahms Bernard Haitink & Orchestre du Concertgebouw

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Beethoven

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Critique de cinéma

Jin Hi Paik

Noémie Roubieu

 

D’où viens-tu ?
Tours

Quel est ton parcours ?
Commence le violon au conservatoire de Tours puis de Boulogne, où elle obtient les 1er prix de violon et de musique de chambre. Elle se perfectionne ensuite auprès de Frédérique Laroque (violon solo de l’Opéra de Paris), d’Aurélio Perez et de Richard Schmoucler. Elle obtient un Diplôme d’État de professeur de violon puis acquiert une riche expérience en enseignant au conservatoire de Rueil-Malmaison de 2000 à 2007. Elle poursuit ses activités pédagogiques à travers des cours individuels ou collectifs et des interventions ponctuelles en milieu scolaire (Demos).
Elle intègre l’Orchestre Région Centre Tours en 2000 et se produit parallèlement avec des formations comme l’Orchestre National d’Ile de France et l’Opéra de Paris.
Elle développe également sa passion pour la musique de chambre en jouant avec des formations allant du duo à l’octuor (ensemble Philéas, Octuor de France, 2e2m) en France et à l’étranger.
Au fil de son expérience musicale, elle développe un grand intérêt pour la musique jouée sur instruments d’époque et joue régulièrement avec l’Orchestre des Siècles, qu’elle intègre en 2017.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le sacre du printemps dans les arènes de Nîmes, la tournée en Colombie, BBC Proms à Londres…impossible de n’en choisir qu’un seul !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Daphnis et Chloé par Les Siècles!

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Maurice Ravel

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Psychanalyste

Noémie Roubieu

Matthias Tranchant

D’où viens-tu ?
Encore en recherche de ma planète d’origine

Quel est ton parcours ?
Un chouïa de piano, études à Saint-Maur puis Cnsm de Paris et Lyon, du quatuor (miam !), puis création des Siècles, la vie de bohème..

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Les premières répétitions dans le salon de François-Xavier, le centenaire du sacre du printemps aux Prom’s, le sacre dans les arènes de Nîmes avec le Pina Baush Tanz Theater..

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Berlioz symphonie fantastique 2.0

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Bruno Mantovanni, il s’y connait en gastronomie !

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Astrophysicien ou pêcheur de perles

Matthias Tranchant

Altos

Hélène Barre

Hélène Desaint

Catherine Demonchy

D’où viens-tu ?
Du nord !

Quel est ton parcours ?
Un parcours de ce qu’il y a de plus …classique !

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
J’en ai trop ! J’attends le prochain !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Je crois que je n’en emporterais pas , il n’y aurait rien pour l’écouter !
Puis, le choix serait là encore difficile.
Tout de suite là, ce serait du jazz, mais dans une heure ?

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Schubert

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Sans aucun doute maçon, mettre les mains dans le cambouis, j’adore !

Catherine Demonchy

Marie Kuchinski

D’où viens-tu ?
Douai

Quel est ton parcours ?
Conservatoires de Douai, Aulnay-sous-Bois et CNSMD de Lyon.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Sacre du Printemps dans les arènes de Nîmes

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Les quatre saisons de Vivaldi

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Schubert

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Perdue

Marie Kuchinski

Lucie Uzzeni

Carole Roth

Violoncelles

Robin Michael

D’où viens-tu ?
Kirkcaldy en Ecosse

Quel est ton parcours ?
J’ai fait mes études au Royal Academy of Music à Londres et à Budapest et puis j’ai été pendant 11 ans violoncelliste dans le Fidelio Trio et puis violoncelle solo chez John Eliot Gardiner à l’orchestre Révolutionnaire et Romantique. Je suis violoncelle solo aux Siècles depuis 5 ans. J’ai enregistré plusieurs disques solo notamment les sonates intégrales de Brahms et Beethoven.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Il y en a plusieurs, notamment, quand on a joué Le Sacré à Nîmes avec les danseurs de Pina Bausch, et quand on a joué Daphnis et Chloé pour la première fois, cette musique me rend complètement fou!

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Toutes les cantates de Bach
Les dernières œuvres de Fauré
Keith Jarrett ‘The song is you’

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Haydn pour les blagues, Fauré pour la philosophie mais surtout j’aimerais cuisiner l’haggis pour Beethoven, je crois qu’il adorerait !

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Dégustateur de vin, j’ai déjà fait une bonne partie du travail !

Robin Michael
solo

Guillaume François

D’où viens-tu ?
de Paris bien sûr !

Quel est ton parcours ?
En compagnie d’un violoncelle avant même de savoir lire…

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Les Siècles est le seul orchestre au monde où chaque série, chaque projet, chaque instant passé dans ce groupe incroyable est toujours mémorable !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Harold et les Nuits d’été des Siècles.

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Jean-Philippe Rameau

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Complètement perdu…

Guillaume François

Jennifer Hardy

D’où viens-tu ?
Royaume (pas très) Uni

Quel est ton parcours ?
Après des études en Angeleterre et en République Tchèque, je suis venue faire une formation à l’Abbaye de Saintes en France….une étape qui a bien changé le trajectoire de mon chemin! Le premier été j’ai rencontré mon futur époux et le deuxième j’ai joué pour la première fois sous la direction de François-Xavier……

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Proms en 2013! J’ai eu beaucoup de plaisir d’être à Londres avec mes chers Siècles et de jouer devant ma famille et mes amis dans une salle mythique. J’étais contente que l’orchestre découvre l’ambiance des Proms et ses excentricités…..et un vrai ‘pub’ anglais après!

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Un bon disque de funk ou un opéra de Mozart….j’aurais du mal à choisir!

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Burt Bacharach

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Décoratrice d’intérieur ou institutrice

Jennifer Hardy

Emilie Wallyn

Lucile Perrin

D’où viens-tu ?
Région bordelaise

Quel est ton parcours ?
Études musicales européennes en France, Italie, Angleterre et Allemagne.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Sacre avec la compagnie de Pina Bauch à Nimes, Concert Mahler /Franck& Philarmonie, tournée Stravinsky /Ravel/Debussy en Chine, Grenade, Fantastique à la Philarmonie

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Bach Matthäus Passion

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
JS Bach

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Philosophe et/ou psy

Lucile Perrin

Contrebasses

Antoine Sobczak

D’où viens-tu ?
J’ai grandi à Strasbourg où vivent toujours mes parents et j’habite la région parisienne depuis presque 20 ans maintenant…

Quel est ton parcours ?
J’ai commencé la musique par la viole de gambe, l’instrument que pratique ma mère, et que je joue toujours pour mon plaisir. Mais ma rapide attirance pour l’Orchestre m’a amené à fréquenter sa grande cousine la contrebasse qui m’accompagne depuis presque trente ans. J’ai suivi un cursus classique assez linéaire entre les conservatoires de Strasbourg et de Paris, les orchestres de jeunes pendant l’été puis les concours de recrutement. J’ai ainsi passé onze ans dans les orchestres institutionnels (dix ans à l’Orchestre de Paris et une petite année à l’Orchestre du Capitole de Toulouse) avant de finalement poursuivre mon parcours en tant que musicien intermittent. J’ai ainsi pu intégrer avec joie le projet des Siècles en 2016.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Probablement la tournée asiatique de Juin 2018 que j’ai eu la chance de pouvoir partager avec ma compagne également musicienne. Les salles étaient magnifiques, la tournée très bien pensée et les oeuvres exceptionnelles (jouer le Sacre du Printemps, Jeux et le Faune avec les instruments et la chorégraphie originale, quel privilège !). Mais il y en a beaucoup d’autres également…

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Déjà, j’espère que je reviendrai de l’île déserte. Le confinement actuel s’y apparente quelque peu d’ailleurs, du moins en terme de concerts. Il m’est impossible d’en choisir un dans l’absolu mais si je devais partir demain, j’emporterais Pelléas et Mélisande de Debussy que nous allons souvent jouer dans les prochains mois et que j’essaye d’approfondir pendant ce temps libre imposé…

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Probablement Igor Stravinski, tant de créativité et d’originalité ne peuvent émaner que d’une personnalité à multiples facettes.

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Toujours dans un métier lié aux sonorités, probablement dans les langues étrangères…

Antoine Sobczak
solo

Cécile Grondard

D’où viens-tu ?
de région parisienne

Quel est ton parcours ?
Je commence par l’apprentissage de la guitare classique, la contrebasse ne vient que tardivement dans mon parcours. C’est finalement avec cette dernière que je décide de poursuivre mon chemin, tout en restant nostalgique du bonheur que j’ai eu à jouer d’un instrument polyphonique durant plusieurs années.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
En 2011, devant la gare TGV du Mans après un concert au festival de l’Epau. François-Xavier Roth, Enrique Thérain et le pupitre de contrebasses m’ont alors proposé de devenir membre de l’orchestre.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Aucun! J’écouterais le silence et les bruits de la nature environnante

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Hector Berlioz

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Un arbre, un pin des Landes majestueux tourné vers l’océan

Cécile Grondard

Damien Guffroy

D’où viens-tu ?
Je suis un Durocasse ! Nom gaulois des druides habitant le pays Drouais.

Quel est ton parcours ?
Ma première formation musicale a lieu pendant l’enfance à Dreux, puis au conservatoire de Versailles. Depuis 1991, je fais partie de l’Orchestre des Champs Elysées de P. Herreweghe et en 2006, je rencontre François-Xavier avec lequel je fais de nombreux et magnifiques concerts.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Ils sont tant ! Disons du Berlioz, ou bien du Stravinsky… non, du Ravel.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Les îles désertes, elles, ne sont plus légion. Dans la première j’emporte du Bach et du Beethoven mais dans la deuxième je prends Jarrett et Mulgrew Miller. J’en trouverais bien une troisième pour Pelléas, la Valse et du Rameau… L’île déserte et un supplice en soi. Pas la peine d’en rajouter en n’emportant qu’un seul disque !

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Mozart, pour rigoler. Ou Debussy, pour voir…

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Photographe ou architecte ? Non, écrivain. Et pourquoi pas ?

Damien Guffroy

Marion Mallevaës

D’où viens-tu ?
D’Angers, de Dunkerque, de Bretagne et du Morvan!

Quel est ton parcours ?
J’ai commencé la musique par le violoncelle, puis débuté la contrebasse à 16 ans, au conservatoire de Nantes, après quoi je suis allée au CNR de Paris après un passage par le CNR de Saint-Maur. En même temps que je poursuivais mes études en contrebasse moderne, j’ai découvert l’interprétation des répertoires classique et romantique sur les instruments d’époque à l’Abbaye au Dames de Saintes où j’ai fait de nombreux stages, puis une Formation poussée sur 2 ans.
J’y suis tombée « en amour » pour les instruments anciens, le son, le grain du boyau et l’apprentissage de l’esthétique, la rhétorique dans ces langages musicaux si particuliers. J’ai naturellement continué avec la musique baroque, et ai fini mon parcours d’étudiante par la Schola Cantorum de Bâle. J’y ai étudié 3 ans en même temps que je rencontrais François-Xavier et faisais mes premiers concerts avec les Siècles.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Difficile de choisir! Les Folles journées au Japon, Le Sacre du Printemps et Café Müller avec la compagnie de Pina Bausch à Nîmes, et un concert de Daphnis et Chloé à Hambourg, j’en ai encore des frissons.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Pas de disque sur une île déserte!! Ou de la musique sacrée…Missa si Deus pro nobis et Magnificat d’Orazio Benevolo.

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Schubert

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Sorcière… ou une cerise à la rigueur !

Marion Mallevaës

Flûtes

Marion Ralincourt

D’où viens-tu ?
Je suis née en Vendée et j’ai grandi en Touraine

Quel est ton parcours ?
J’ai appris la flûte dans l’école de musique près de Tours dans laquelle ma mère était pianiste accompagnatrice. Je suis passée très brièvement par Orléans et le 7eme arrondissement et puis je suis entrée au CNSM de Paris, un peu par chance et par hasard, sans avoir pris conscience de ce que c’était réellement. Là j’ai fait deux rencontres décisives pour la suite de ma vie musicale : Sophie Cherrier (ma professeure devenue depuis une amie), et François-Xavier Roth qui était à l’époque tout jeune étudiant en direction.
Aujourd’hui je suis la plus heureuse possible de ce poste de flûte solo au sein des Siècles, qui comble toutes mes attentes en terme de qualité, d’anti-routine, d’audace et de challenge ! Je n’aurais pas pu rêver mieux. 

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
C’est trop difficile de n’en citer qu’un!
J’en donne 3:
– ma formation express à la flûte à bec pour savoir jouer en quelques mois le Brandebourgeois de Bach sur cet instrument!
– le concert avec le Concerto pour flûte de Hurel (Phonus) que j’ai eu la chance de donner à la Cité de la musique
– le Sacre du Printemps dans les Arènes de Nîmes, chorégraphié, la nuit dans la touffeur de l’été

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Les Vêpres de Monteverdi par Masaaki Suzuki

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Le grand Claude Achille

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Directrice d’un grand éco-lieu alliant la permaculture, l’écologie, les arts, la pédagogie bienveillante…et une très bonne boulangerie sans gluten!

Marion Ralincourt
solo

Jean Brégnac

D’où viens-tu ?
Lyon

Quel est ton parcours ?
J’ai étudié les flûtes à Lyon, Genève, Paris et Bruxelles

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Sacre du printemps de Stravinsky dans les arènes de Nîmes avec la chorégraphie tellurique de Pina Bausch! Mais aussi jouer Debussy dans le palais de Charles Quint dans l’Alhambra avec les senteurs de jasmin la nuit…

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Le Concerto Italien de Bach et Rapper’s Delight de Sugar Hill Gang ou bien encore mieux, mon ipod avec toute ma musique et un chargeur solaire (si il n’y a pas d’électricité sur l’île 😉

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Un dîner avec Bach, Mozart et Quincy Jones

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Astronaute, pompier, jardinier ou éleveur de chiens…

Jean Bregnac

Naomie Bahon-Gros

D’où viens-tu ?
D’un peu partout : naissance éclair à Aix-en-Provence, enfance champêtre dans les volcans d’Auvergne, passage studieux Lyonnais et attetrissage Parisien depuis plus de dix ans maintenant…Une partie de ma famille a les pieds dans l’eau des Côtes d’Armor, une autre dans les terres froides du Nord-Isère !

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Chaque instant que je passe au sein de cet ensemble est mémorable !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Héritage de Sebastian Demrey et Jimmy Lahaie

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
J’hésite entre un thé avec Arvo Pärt, un verre de vin avec Keith Jarrett ou un repas aux côtés de Jean-Sébastien Bach !

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Illustratrice de livres dans une petite maison en vieilles pierres ou fleuriste au fil des saisons !

Naomie Bahon-Gros

Gionata Sgambaro

D’où viens-tu ?
Veneto – Italie

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le dernier que j’ai vécu

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Le prochain que je ferai

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Anonyme du XVIe siècle

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Cartomancien auteur d’aphorismes

Gionata Sgambaro

Hautbois

Hélène Mourot

D’où viens-tu ?
Nancy

Quel est ton parcours ?
Une formation éclectique au hautbois moderne, au théâtre musical contemporain et au hautbois baroque, un poste à l’orchestre de Tours dont j’ai démissionné puis depuis 2008 une vie de musicienne indépendante qui me plait beaucoup, dont mon activité aux Siècles est une partie fondamentale musicalement et humainement.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Difficile de n’en citer qu’un… Peut-être le Sacre du Printemps à Londres en 2013, première salle aussi importante pour moi, le souvenir d’une concentration collective très puissante, et seulement le début de l’aventure! Il y en a eu plein d’autres depuis…

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Du Bach ou du Stevie Wonder

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Maurice Ravel le mystérieux

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Rebouteuse et sculptrice

Hélène Mourot
solo

Stéphane Morvan

D’où viens-tu ?
De Rouen mais avec des racines bretonne et juive espagnole…

Quel est ton parcours ?
après l’Ena et Science Po ;-)… j’y ai préféré quelques prix de conservatoires…mais surtout dans ce parcours la rencontre avec les incroyables professeurs Alain Sabbe, Alain Protin et Michel Benet…

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Ils sont fort nombreux … mais il y a évidemment ce concert du samedi 14 mars 2020 à l’Opéra royal de Versailles, concert insolite, dans ce lieu empreint de milles histoires mais ce jour là vidé de son public mais pourtant rempli d’une incroyable émotion ! après ce gout d’inachevé un silence poignant !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
J’hésite entre un disque de Sinatra, bill Evans mais bien sûr JS.Bach/ par exemple la gigue de la partita n1 par Glenn Gould 😉 !!!…..

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
J’aimerais dîner avec Maurice ou Gustav (Ravel, Mahler)

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Docteur… pour les instruments

Stéphane Morvan
hautbois/cor anglais

Stéphane Morvan

D’où viens-tu ?
Normandie (d’adoption)

Quel est ton parcours ?
J’ai étudié le hautbois avec Alain Sabbe et Michel Benet. Après un passage par l’université de musicologie de Rouen, j’ai joué au sein de l’orchestre de l’Opéra de Normandie , des Musiciens de l’Eure et de l’octuor Musica8. Je suis professeur au CRD de Grand et Petit Couronne (76)

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le 1er concert des Siècles, en Corse, sous les Oliviers, face à la mer ! Le début d’une aventure.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Un des albums de Sting !

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Rossini ! Pas pour sa musique, uniquement parce qu’il aimait manger !

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Maître d’hôtel dans une grande maison de gastronomie

Pascal Morvan

Rémy Sauzedde

Clarinettes

Christian Laborie

D’où viens-tu ?
Du Havre, en Normandie !

Quel est ton parcours ?
J’ai choisi la clarinette à l’âge de 8 ans car un professeur a dit à mes parents que j’avais une tête à en jouer.
Élève, j’ai été très motivé par ma participation aux brillants orchestres d’harmonie de ma ville natale puis mes études musicales supérieures m’ont mené à Lyon. J’ai choisi d’expérimenter de multiples situations auxquelles la clarinette m’a donné accès (orchestres, opéra, opérette, musique improvisée, enseignement) sans jamais m’enfermer. J’ai découvert plus tardivement la pratique des instruments historiques au sein des Siècles. La confiance et les responsabilités qu’on m’a données au sein de cet orchestre unique ont profondément transformé ma vie de musicien.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Sacre aux Prom’s à Londres en 2013. Il régnait une indescriptible énergie collective, une précision diabolique motivée par l’enjeu de ce concert pour l’orchestre. Cette atmosphère est à mon sens très visible sur la superbe captation vidéo de la BBC disponible sur YouTube.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
OK Computer / Radiohead / 1997

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Hector Berlioz

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Aucune idée, la vie est tellement imprévisible… Une chose est certaine, je ne serais pas médecin !

Christian Laborie

Rhéa Rossello

D’où viens-tu ?
D’origine franco-germano-grecque, je suis née au son des mouettes, à Fécamp (76)

Quel est ton parcours ?
Après une enfance heureuse en Normandie, dans une belle maison remplie de livres et de musique, j’ai sauté dans le grand monde avec ma clarinette. À Paris, j’ai connu l’amour et les conservatoires, des heures et des heures de travail, la vie en rose, le spleen parfois, la danse indienne et le cinéma. La musique a rythmé mes jours et j’ai poursuivi mes études à la Hochschule de Berlin où j’ai pu faire du vélo et manger des Bretzels à la Philharmonie, très souvent. Après Berlin j’ai eu la chance de jouer dans plusieurs orchestres jusqu’au jour où je suis tombée dans la marmite des Siècles dont je ne suis pas ressortie (depuis 2000?..) Le sort a été jeté, et comme j’ai toujours adoré les sorcières je me suis prêtée avec joie (et sueur de crapaud parfois) à l’aventure abracadabrante de cet ensemble hors du commun. C’est ainsi que j’ai appris à souffler dans toutes sortes de bâtons, à 430 et plus encore…

Parallèlement à cette vie de musicienne, et depuis toujours passionnée par la Psychologie, je me suis formée à La Gestalt Thérapie pendant 5 ans. Après avoir obtenu mon diplôme de Gestalt Thérapeute j’ai ouvert mon cabinet à Angers où je reçois maintenant une trentaine de patients chaque semaine quand je ne suis pas sur les routes avec les Siècles. Entre Musique et Thérapie, sans oublier ma vie de famille toute aussi importante, je savoure et j’avance.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
La Shanghaï Party!

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Un disque dur bien rempli pour ne pas avoir à choisir…

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Mozart pour son rire légendaire et son goût du vin !

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Gestalt Thérapeute à plein temps 

Rhéa Rossello

Jérôme Schmitt

D’où viens-tu ?
Metz

Quel est ton parcours ?
Depuis ma rencontre et ma formation auprès de grands noms de la clarinette: Jean-Claude Madoni, Jacques Di Donato, Michel Arrignon, la curiosité et l’esprit d’ouverture ont guidé mon parcours d’instrumentiste. Après une formation d’artiste enseignant et toujours en quête de nouveaux défis, j’ai l’immense chance jouer au sein de l’orchestre Les Siècles!

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Rentrer sur scène en ayant un instrument qui ne fonctionne pas…

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Tenderness, Al Jarreau

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Berlioz bien sûr !

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Chef… cuisinier !

Jérôme Schmitt
clarinette / clarinette basse

Bassons

Michaël Rolland

D’où viens-tu ?
Normandie

Quel est ton parcours ?
Etudes à Rouen et à Paris

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
La tournée en Colombie

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Les Tableaux d’une exposition

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Plutôt un compositeur ou compositrice fin XIXeme

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Dans le milieu informatique

Michaël Rolland
solo

Photo Léa Crespi/Flammarion

Antoine Pecqueur
basson / contrebasson

Cors

Rémi Gormand

D’où viens-tu ?
J’ai grandi sur les bords du lac du Bourget, à Aix les Bains en Savoie.

Quel est ton parcours ?
De conservatoires en conservatoires, D’Aix les bains à Paris, en passant par Annecy, Rueil, et Lyon. Du cor moderne aux autres plus anciens. De l’Orchestre à la musique de chambre.
Beaucoup de rencontres et de professeurs : Pierre Vericel, Jean-Michel Vinit, David Guerrier, David Walter…

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Il y a beaucoup de concerts plein d’émotion et de plaisir que je pourrais citer.
Mais je retiendrais peut être le mois de juin 2018 qui nous a réservé la découverte de la Chine et du Japon, l’accueil des l’Allemands, et le soleil de Grenade !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Une compil’ des Beach Boys pour la bonne humeur !

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Une compositrice !

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Altiste!
Plus sérieusement, un métier scientifique.

Rémi Gormand

Emmanuel Bénèche

D’où viens-tu ?
de Nantes

 

Quel est ton parcours ?
Petits Lu Nantais, Sainte-Maure de Touraine, Tarte aux pralines de Lyon, Macarons Parisiens

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Sacre !
-aux Prom’s: 8000 personnes dans une salle démente et un silence absolu !
-à Nîmes avec la Compagnie Pina Bausch: choc esthétique !
-à Tokyo: à la fin du dernier concert d’une tournée en Asie, le public debout ne quitte plus la salle…

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Je peux en prendre deux ? Allez dis oui…

-« Grands Motets » de Mondonville » par Les Arts Florissants
-« Both Sides Now » de Joni Mitchell

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Un petit poulet-frites avec Wolfi me tenterait bien j’avoue….

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Comédien, cuisinier, cadreur, chanteur, vigneron…

Emmanuel Bénèche

Philippe Bord

Yannick Maillet

D’où viens-tu ?
de Haute-Normandie

Quel est ton parcours ?
J’ai commencé le cor dans une petite école à côté de chez moi à l’âge de 14 ans et terminé au CNSM de Paris quelques années plus tard.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le premier concert de l’orchestre à Calenzana en Août 2003 à l’extérieur au milieu des oliviers et face à la mer.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Forcément toute la discographie des Siècles

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Beethoven, je pourrais lui raconter n’importe quoi… il entendra rien!

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Critique musical

Yannick Maillet

Pierre Rougerie

D’où viens-tu ?
Le Havre

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Les concerts en général et les bières d’après avec les amis !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Y a-t’il vraiment de l’électricité sur une île déserte ? Si oui, Live in London de Stevie Wonder

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Claude… Nougaro

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Jardinier, cuisinier, ébéniste, vigneron, œnologue….

Pierre Rougerie

Matthieu Siegrist

D’où viens-tu ?
Dettwiller en Alsace

Ton parcours en quelques mots…
Issu d’une famille de musiciens dans laquelle il manquait un cor pour faire un quintette à vent, j’ai ensuite continué à étudier cet instrument à Strasbourg puis à Lyon

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Sacre du printemps au festival des Prom’s à Londres

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
6e symphonie de Mahler avec le Wiener Philharmoniker et P. Boulez

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Johannes Brahms

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Ebéniste

Matthieu Siegrist

Pierre Véricel

D’où viens-tu ?
Lyon

Ton parcours en quelques mots…
Débute le cor à 7 ans, puis un peu de piano, de percussion (pas beaucoup malheureusement !), puis un passage au conservatoire supérieur de Lyon dans la classe de Michel Garcin-Marrou, qui m’a bien ouvert l’esprit sur les instruments anciens.

Professeur de cor au conservatoire d’Annecy depuis 2003, en même temps que mes débuts avec « les Siècles »

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Presque tous… !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Un seul, vraiment…? Alors je dirais la 8ème symphonie de Bruckner avec le Wiener Philharmoniker, dirigé par Bernard Haitink…

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
J.S. Bach

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Là aussi, une seule réponse ?

Pierre Véricel

Cédric Muller

D’où viens-tu ?
Beaulon (03)

Ton parcours en quelques mots…
De l’associatif aux ensembles professionnels ; du Bourbonnais, Nivernais, en passant par Lyon pour arriver à Paris. …

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le vol retour de Hong-Kong….. grosses perturbations…. et Jérôme Mathieu sur le siège de devant.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Aucun ! Beaucoup trop frustrant d’en amener un seul. Le bruit de la nature sauvage c’est pas mal.

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Mikael League, Quest Love, Georges Delerue Esperanza Spalding et Hélène Barre.

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Boulanger-cuisinier-jardinier en permaculture sur sols vivants-pêcheur professionnel-ébéniste d’art-père au foyer dans un grand gîte au bord d’une rivière sauvage avec une grande dépendance transformée en salle de concerts. Le tout en Dordogne ou en Charente … oui, je sais.

Cédric Muller

Trompettes

Fabien Norbert

D’où viens-tu ?
De la planète Mars! (Entre la Somme et la Seine Maritime…)

Ton parcours en quelques mots…
Extraterrestre! Classique, Jazz, le conservatoire d’Amiens, les conservatoires de la ville de Paris, des cours suivis aux Etats-Unis et en Allemagne. Les trompettes modernes et historiques, free-lance, l’ONJ et bien sûr Les Siècles

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Chaque instant avec Les Siècles est un moment mémorable ! Alors c’est très difficile de répondre à cette question

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Le Ballet royal de la nuit (ensemble Correspondances) (humeur musicale du moment)

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Berlioz

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Si je n’étais pas musicien je serais… trompettiste! Ou alors photographe

Photo : Christophe Alary

Fabien Norbert

Emmanuel Alemany

D’où viens-tu ?
J’ai eu la chance de naître dans un petit coin de paradis dans les Pyrénées-Orientales entre mer et montagne tout près de Prades.

Ton parcours en quelques mots…
Mon Papa maçon de métier qui rêvait de devenir musicien m’a inscrit à l’accordéon à l’âge de 8 ans, en parallèle, je jouais aussi le tambour dans la petite fanfare de mon village mais puisqu’il n’y avait aucun trompettiste pour interpréter la marseillaise, on m’a collé une trompette dans les mains et j’ai appris avec le chef de la fanfare qui était tromboniste…

Très vite, je suis rentré au Conservatoire de Perpignan, puis je me suis engagé dans une musique militaire sur Paris 4 ans pour pouvoir étudier au conservatoire du Xème arrondissement et suivre aussi des cours particuliers en Suède avec un professeur très renommé avec qui j’ai repris toutes les bases techniques à zéro à l’âge de 20 ans.
Par la suite, j’ai obtenu une bourse complète pour étudier aux USA (à l’Université de Phoenix, Arizona), puis de retour en France et après quelques années en tant que musicien à Disneyland Paris, je suis rentré à la Musique de la Police Nationale.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
La Philharmonie de Berlin en 2019 ! Un rêve inaccessible d’enfant que de jouer dans cette salle emblématique….

Mais il y a aussi la tournée du Sacre en Chine et Tokyo avec une standing ovation comme jamais !

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Le dernier disque Beethoven-Gossec des Siècles !!!

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Bach

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Maître-chien ou menuisier

Emmanuel Alemany

Trombones

Fabien Cyprien

D’où viens-tu ?
Châteauroux

Ton parcours en quelques mots…
CRR de Paris, CNSM de Lyon tromboniste à la musique des gardiens de la paix

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le Sacre du Printemps aux Proms

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Un disque de Urbie Green

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Maurice Ravel

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Je m’occuperais d’un orchestre ou d’une école de musique

Fabien Cyprien

Cyril Lelimousin

Jonathan Leroi

D’où viens-tu ?
Le Havre, Oh dès!!

Ton parcours en quelques mots…
Étudiant avec Jacques Mauger, puis passage au basse, car depuis toujours un adn pour le grave, étudiant au CNSMDP avec Claude Chevallier. Professeur au CRR de Rouen et de Grand et Petit Couronne.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Il y en a tellement, mais ma 1ère série: 1 trombone basse seul pour jouer une oeuvre de Daniel Roth, ce concert sera le début de l’équipe de trombones des Siècles. Viens ensuite un repas d’après concert à Tokyo…

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Pas du classique, de la louange! « After all these years » de Brian et Jenn Jonhson

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Jean Sebastien Bach bien sûr, probablement pas pour rire 😉

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Pasteur, footballeur, psychologue ou Tony Micelli…

Jonathan Leroi

Damien Prado

D’où viens-tu ?
Lorient en Bretagne

Ton parcours en quelques mots…
J’ai fait un petit tour de France des conservatoires pour apprendre le trombone. Tout d’abord Lorient puis dans l’ordre, Tours , Boulogne-Billancourt , Dijon et pour finir, Lyon.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Le concert du Festival Musikfest à la Philharmonie de Berlin en 2019.

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
La messe en si de Bach

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Avec un joyeux drille, Bernard Cavanna !

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Artisan boucher charcutier

Damien Prado

Tubas

Sylvain Mino

D’où viens-tu ?
La Roche sur Foron, Haute-Savoie 

Ton parcours en quelques mots…
Après des études de plomberie et une thèse sur la projection de l’air en milieu montagnard par temps humide, c’est tout naturellement que Sylvain commence le tuba, puis l’ophicléide. Ces deux instruments comblent ses passions, à savoir, jouer des notes fortes et longues dans le grave et compter des mesures !

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Jouer la partie de flûte du « Prélude à l’après midi d’un faune  » à la Cité de la musique au Tuba ;)…

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Queen, Live at Wembley 86

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Vivaldi car j’adore les Pizzas

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Altiste !

Sylvain Mino
tuba / ophicléide

Timbales et percussions

Camille Baslé

D’où viens-tu ?
Rouen

Ton parcours en quelques mots…Danse africaine, chanson française, fosses d’opéras , polyphonie corse et enfin grande salle Pierre Boulez…

 

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
The Proms, 14 juillet 2013

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Surtout pas de musique sur une île déserte
Sinon Nusrat Fatah Ali Khan, concert à radio France volume 1 !

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Hector Berlioz

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Réparateur de bicyclettes

Camille Baslé

Sylvain Bertrand

David Dewaste

Eriko Minami

D’où viens-tu ?
Japon

Ton parcours en quelques mots…
Eriko Minami a étudié le piano avec Keiko Matsubara et Yukari Nabata au Lycée Musical de Yuhiigaoka. C’est après avoir obtenu son diplôme qu’elle décide de venir compléter sa formation en France.Elle a étudié auprès de Germaine Devèze et intègre les CNR de Versailles (avec Edda Erlendsdottir et Jean-François Gonzales) et de Paris (avec Brigitte Bouthinon-Dumas). À 22 ans, elle choisit de donner une nouvelle direction à son parcours en optant pour les percussions. Elle travaille la percussions avec Alain Bouchaux puis Frédéric Macarez et Éric Sammut pour le marimba au CNR de Paris.
Actuellement, elle est membre de l’orchestre des Siècles en tant que percussionniste. Elle est également intervenante au sein de La Philharmonie de Paris depuis 2015 et pianiste du Trio Journal Romantique depuis 2016.

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Concert à Tokyo en 2018

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
Kyu Sakamoto Golden+Best

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Ravel

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…
Dessinatrice de livres pour enfants 

Eriko Minami

Harpe

Valeria Kafelnikov

D’où viens-tu ?
D’un milieu simple où on aime la musique.

Ton parcours en quelques mots…
Enfance passée en Russie. Etudes supérieures en France (Paris puis Lyon). François-Xavier Roth m’invite à rejoindre son orchestre à la création. 15 ans ans plus tard je rejoins l’Ensemble Intercontemporain, mais mon cœur reste toujours très attaché à l’aventure des Siècles !

Ton meilleur souvenir avec Les Siècles…
Je me souviendrai toute ma vie d’un de mes concerts avec Les Siècles jouant le Winterreise de Hans Zender. Il y avait une telle écoute sur le plateau, une interaction tellement fine entre les musiciens et François-Xavier, qu’il s’est passé un phénomène presque surnaturel. C’est comme une drogue des concerts comme ça, on ne peut plus s’en passer….

Le disque que tu emporterais sur une île déserte…
L’intégrale Ravel avec Les Siècles. Et vous aussi j’espère!!!

Le compositeur avec qui tu aimerais dîner…
Pierre Boulez

Si tu n’étais pas musicienne, tu serais…
Je serais assurément ostéopathe. J’adore faire du bien aux gens, j’aime les papouilles aussi j’avoue…

Valéria Kafelnikov

Piano

Jean Sugitani

Clavecin

Marc Meisel

Accordéon

Elodie Soulard

Chef associé

Nicolas Simon

Menu